Le conditionnement

Les origines de ce conditionnement sont nombreuses. Il est donc important de s’en occuper dans la thérapie.

Dans notre vie, nous sommes constamment amenés à faire des choix plus ou moins conscients. Lorsque ce choix est dicté par la peur, l’éducation, l’opinion des autres, la colère, la rancœur, les doutes, le manque de confiance ou d’amour… il ne nous reste que le pire chemin. Si nos barrières sont nombreuses, les possibilités qui s’offriront à nous risquent de ne pas nous être très profitables. Nous n’aurons le choix qu’entre de mauvaises solutions.

Mais dans le cas où toutes ces barrières sont levées, nous pouvons choisir le meilleur pour nous-mêmes.
Moins nous aurons de valises et de barrières, plus notre choix sera facile.

conditionnement

Dans ce schéma, nous pouvons remarquer que tous les choix qui nous permettraient de ne pas tourner en rond sont bloqués par nos barrières, nos valises. Le seul choix qu’il nous reste à chaque bifurcation est de continuer à tourner en rond et à revivre constamment les mêmes problèmes, les mêmes expériences et les mêmes choix impossibles. Ceci va générer chez nous un conditionnement.

De la même manière que sur une route où le passage incessant des véhicules creuse des ornières, nous allons nous habituer à ce fonctionnement. Même s’il est de plus en plus compliqué et douloureux, nous ne pourrons pas en changer.

Toutes les causes de problèmes décrites dans mon livre Malade, Mais pourquoi correspondent aux barrières dont je vous parle ici. Vous comprenez donc l’importance de lever le plus de barrières possible pour pouvoir vraiment faire les meilleurs choix.

Mais nous ne nous rendons compte de la possibilité de ces choix que si nous changeons notre conditionnement. Là aussi, la prise de conscience de ce conditionnement est indispensable. Car ce conditionnement influence nos émotions, notre fonctionnement et donc notre physique.

Suite à ce travail, il ne reste plus qu’à devenir autonome.

Fermer le menu