Destinée ou libre arbitre ?

Destinée ou libre arbitre, choisissons-nous ce que nous vivons, ou subissons-nous les choses ?

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, l’un ne va pas sans l’autre.
Pourquoi ? Comment est-ce possible ?

Destinée ou libre arbitre ? Pour faire simple :

destinée et libre arbitre par Pascal Dhaussy

1) La destinée

Disons que notre destinée est de partir du point A pour arriver au point B.
C’est notre choix d’âme, notre chemin de vie. C’est ce que décide de vivre notre âme avant notre incarnation en fonction de ce qu’elle souhaite expérimenter, pour éventuellement compléter nos expériences des vies précédentes.

2) Le libre arbitre

Notre libre arbitre est le chemin que nous empruntons. Quel que soit le chemin choisit, c’est nous qui décidons, plus ou moins consciemment, bien sûr.
Tous les chemins bleus sont possibles. Qu’ils soient plus ou moins directes n’a pas vraiment d’importance, sauf peut-être pour notre mental qui est souvent pressé.
Nous pouvons aussi choisir le chemin vert qui nous fait passer par l’étape D.

Par contre, si nous ne voulons pas aller en B, mais en C par le trajet rouge (par exemple), soit notre vie risque d’être beaucoup plus compliquée, soit ce sont les conséquences pour la suite qui risquent d’être lourdes. Ces conséquences pouvant surgir dans quelques jours, quelques années ou la vie suivante.

Il est primordial de savoir aussi que le temps que nous mettons pour arriver au point B n’a pas d’importance. Ça peut-être une journée, un an ou deux vies. Le seul qui peut être impatient est notre mental.

Le plus important pour notre vie, c’est comment nous vivons notre chemin, c’est-à-dire comment nous nous sentons dans le moment présent. Le temps qu’il nous faudra pour arriver au point B et le nombre d’étapes intermédiaires n’est pas important.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu